30 mars 2008

Personnages et lieux marquants de Bouconne

De plus en plus de toulousains  viennent se détendre dans la forêt de Bouconne ce qui entraîne une saturation de certains secteurs. Il est plus intéressant de s’éloigner des grandes lices pour découvrir ruisseaux, et étangs bien cachés dans le sous-bois.

La forêt est traversée par la ligne mono-voie Sncf reliant Auch à Toulouse, et par le Gr 653 allant de Arles à Saint-Jacques de Compostelle (Espagne). Actuellement la forêt fait environ 11km de long et 4,5km de large.

Le secteur sud : Accidenté, fortement plissé il est délimité d’un coté par la route qui va de Lasserre à Léguevin et s’étend jusqu'à Pujaudran. La végétation constituée de résineux a permis l'installation de palombières.

Le secteur centre : Délimité par la route qui va de Lasserre à Léguevin d’un coté et par la route qui va de Lévignac à la nationale 124 de l’autre. Ce secteur le plus fréquenté incite à quitter l’allée centrale pour plonger dans le calme du bois. On y trouve la maison forestière de Lasserre et le passage à niveau de la ligne sncf Auch-Toulouse.

Le secteur nord : Délimité par la route qui va de Lévignac a la nationale 124 s’étend jusqu'à Mondonville. C'est dans cette partie que l'on trouve : la base de loisirs, la tour de Chappe, l'étang de Bordette et l'ancien champ de tir.

Personnages et lieux marquants de la forêt

 

Croix St Dominique, Tour du télégraphe, Alain Fournier, Mémorial Forain François-Verdier, Etang de Bordette, Retenue de Mondy,

Retenue de la Venauze, base de loisirs, Gr 653.

 

Croix St Dominique : Se trouve dans la partie Bouconne-centre. Accessible à partir du parking de la maison forestière de Lasserre.

 

 

 

st_dominique

 

 

Elevé à la mémoire de Dominique (de Guznan 1170-1221) né à Caleruega (Castille, Espagne). Il fonde le monastère de sœurs de Prouille près de Toulouse en 1207. En 1215 à Toulouse il installe une première communauté de frères. De là l’ordre des Prêcheurs se répandra dans toute l’Europe.

 Il mourut à Bologne (Italie).Canonisé en 1234 sa fête est le 08 Août.

 Alain-FOURNIER (Henry Alban Fournier)

alain_fournier

 

Auteur du Grand Meaulnes (1913)

Le 05 avril 1909 il est nommé sous-lieutenant au 88e régiment d’infanterie à Mirande. En juillet il rejoint le camp de Bouconne pour des manœuvres. En 1911 en manœuvre entre Auch et Isle-jourdain il couche au monastère de Ste Marie-du-désert près du Castéra. Le 22 septembre 1914 il est tué sur les Hauts-de-Meuse. Son corps est retrouvé en 1991 en Lorraine.

 

Tour du télégraphe de Chappe (se trouve dans la partie Bouconne-nord)

 

C'est une tour ronde à trois étages datant de 1834 et qui servit jusqu’en 1850 à transmettre les signaux Chappe de Paris à Toulouse et Narbonne via Bordeaux. Les informations circulaient de tour en tour distantes environ de 5 à 8 km. Restaurée par l’ancien Maire de Brax Mr Georges Bastien. Il est possible de la visiter.

 

chappe1

chappe2

chappe4

chappe3

 

Forain François-Verdier (1900 – 1944)

 

 

verdier

verdier1

 

  

Chef régional de la résistance, exécuté, durant la dernière guerre il a dirigé le réseau MUR.Son épouse qui lui disait « on va un jour nous prendre » il lui répondit « Et oui, un jour on va nous prendre. Mais après, ce ne sera plus pareil ».Son Mémorial se trouve dans la partie Bouconne-centre.

 Légendes

 Au XIII ième siècle St Dominique y aurait reçu la vision de la vierge.

 

Posté par Lasserre31 à 15:45 - - Permalien [#]
Tags :


20 mars 2008

Historique de la forêt

En 1833, est créé un chemin qui traverse toute la forêt dans sa plus grande longueur et qui reprend en partie le tracé de l’ancien « chemin salinier ». Ce chemin appelé « LA GRANDE TRANCHEE » permet de rejoindre les villages de Mondonville au nord  et de Pujaudran au sud. Ce chemin tracé de manière rectiligne de part et d’autre de la route de Toulouse à Lévignac existe encore. Il est muni de ponts fixes, des travaux de drainage sont réalisés et ce chemin d’exploitation peut être utilisé désormais, été comme hiver, sans dégradation de la forêt.

La forêt est alors partagée en deux SERIES que sépare la « GRANDE TRANCHEE ». La première située à l’ouest, reçoit le nom de « SERIE dite de LASSERRE », la seconde située à l’est, reçoit le nom de « SERIE dite de PIBRAC ». 

Chaque Série est alors divisée en 25 coupes qui sont numérotées de I à XXV. Chaque coupe est divisée en 2 lots. Une coupe a une superficie de 40 hectares et chaque lot une superficie de 20 hectares. Chaque lot est délimité sur le terrain  par des chemins d’exploitation de 2 mètres de largeur appelés « laies » ou « lices ».   

Les  laies  séparant  les  coupes  sont  marquées  par une borne portant le numéro de la coupe correspondante.  Ces travaux de  délimitations  sont  terminés  en 1835.On s’aperçoit vite que cette distribution en lots de 20 hectares est trop importante et hors de portée de travail de la plupart  des  adjudicataires qui  exploitent la forêt. Ainsi,  en  1872 on décide  de diviser en 2 chaque lot, ce qui porte à 4 le nombrede lots de chaque coupe. Désormais chaque coupe est divisée en 4 lots égaux de 10 hectares chacun environ.

Depuis cette date, il n’a été apporté aucune modification à l’aménagement des coupes de la forêt. Ces délimitations successives, expliquent pourquoi les « laies » qui sont perpendiculaires à la grande tranchée sont toujours rectilignes et dans le même axe d’alignement  tandis que les « laies » parallèles à la grande tranchée sont également rectilignes mais non alignées . 

(Détail pratique de ces remarques : si l’on se perd en forêt, toujours suivre le chemin le plus longtemps rectiligne pour sortir au plus vite !!).

Plus tard  les lots ou parcelles sont numérotés de 1 à 200 en suivant une numérotation ordonnée depuis le Nord de la Série de Lasserre (numéro 1) jusqu’au sud de cette même Série (numéro 100), puis du sud de la Série de Pibrac (numéro 101) jusqu’au nord (numéro 200). Pour le bois de L’Isle Jourdain l’aménagement fut effectué en 1843. La partie Nord du bois fut divisée en 3 coupes égales (réserve foncière) et la partie Sud en 20 coupes parallèles.

Telle est donc résumée l’histoire du découpage actuel de notre forêt, dont vous repèrerez les numéros de parcelles inscrits sur des plaques métalliques rouges et blanches, clouées sur les vieux chênes aux angles des 200 parcelles qui la composent.

lice1saliniere1champ_tir

Posté par Lasserre31 à 18:12 - - Permalien [#]

14 mars 2008

Naissance du village le 02 octobre 1262

village

Avant le moyen-âge, la forêt occupait plus de 80 % du territoire. Au fur et à mesure des défrichements sauvages, les espaces boisés diminuèrent d’importance et dès le début du XIIème siècle on commença à organiser son exploitation.

La forêt de Bouconne, comme presque toutes les forêts, était alors propriété seigneuriale. Dès 1191, le comte de Comminges céda à Jourdain de l’Isle « les châteaux et lieux du CASTERA et de LASSERRE avec leurs dépendances »

En 1228, le seigneur de l’Isle ne possédait qu’une partie du territoire de PRADERE et ses successeurs achetèrent peu à peu les autres parts pour tout posséder en 1293.

A une époque où le domaine agricole cherchait à seulement à se suffire lui-même, ce n’est que dans les forêts du Seigneur que le paysan pouvait se procurer le bois nécessaire à ses divers usages (chauffage, matériel agricole, bois de construction) et qu’il trouvait le pacage nécessaire à son bétail. Profitant de cette situation, les Seigneurs créèrent des droits d’usage et de pacage, sources pour eux de revenus.

Ces droits furent accordés d’abord aux monastères dont les religieux jouissaient des droits de pacages et qui purent ainsi organiser une vraie vie pastorale autour et dans la forêt, le Seigneur en gardant la propriété.

Les communautés rurales très dispersées jusqu’alors, s’organisèrent dès le début du XIIème siècle. Elles voulurent, elles aussi, obtenir du Seigneur, des droits, des libertés, des privilèges garantis par une charte. C’était à la fois un moyen pour le Seigneur de s’allier une population fidèle, si la charte était assez avantageuse, et pour les habitants de se regrouper et de former des groupes d’habitations indépendantes, ancêtre de nos villages actuels.

La charte de LASSERRE fut accordée en 1262 et l’on peut dater précisément l’origine de notre village, puisque c’est le 2 octobre 1262 que le Seigneur de l’Isle accorda par une charte aux premiers LASSERROIS le droit d’user librement des forêts sans payer aucune redevance. Le droit de pacage est accordé au bétail, du soleil levant au soleil couchant, aussi loin qu’il pouvait aller pour être rendu le soir à LASSERRE.

Il fut spécifié que s’ils faisaient pacager aussi des bêtes appartenant à un maître étranger à LASSERRE, les bêtes seraient confisquées. Il fut décidé aussi que les habitants de LASSERRE changeraient de résidence et iraient s’établir dans, « Le camp de LASSERRE Saint Martin » Ce qui fut fait le 15 octobre 1321 date à laquelle les privilèges de 1262 furent confirmés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Lasserre31 à 11:30 - - Permalien [#]
Tags :

12 mars 2008

Ouverture du blog

BIENVENU à tous et à chacun,

Ce blog se donne pour but de vous faire découvrir le village, ses environs et notamment la forêt de Bouconne.

13

 

 

Posté par Lasserre31 à 09:53 - Permalien [#]
Tags :